Des villes en Pologne pour les zones 30

on Sep 15, 2013

Treize maires polonais et des représentants de premier plan de leur commune ont signé un mémorandum pour les zones de limitation de vitesse à 30km/h à l’intérieur des localités, et affirmé publiquement leur soutien pour le plébiscite européen «30 km / h – Rendons les rues vivables ! ». Parmi les villes concernées se trouve Dantzig, dont le maire, Maciej Lisicki, est le premier à avoir signé. La signature a été déposée pendant un congrès international pour la « mobilité active » qui a eu lieu à Dantzig du 11 au 13.09.

En tant qu’organisateurs du plébiscite, nous sommes très heureux de cette nouvelle. Si des alliances naissent maintenant entre les communes et la société civile, l’Union Européenne devrait être amenée à agir. Elle a la possibilité d’harmoniser la vitesse maximale pour toute l’Union, et de faire en sorte qu’ainsi, chacun connaisse les règles de sécurité univalentes – partout. C’est une condition essentielle pour plus de sécurité.

C’est aussi de cette manière que les maires en Pologne voient les choses. Ils ont noté qui plus est toute une série d’avantages. Par exemple, le fait qu’une zone 30 constitue une mesure bon marché pour augmenter la sécurité, réduire la pollution de l’air, améliorer la qualité de vie des villes et créer des conditions à moindre coût pour que les gens se décident plus souvent à se déplacer à pied ou à vélo.

Les maires soulignent le fait que la Pologne, pays hospitalier, pourrait profiter de cette harmonisation, les visiteurs pouvant d’orienter plus facilement lorsque les règles de base sont déjà connues chez soi.
De surcroît, beaucoup de villes instaureraient alors de plus en plus de zones 30. Les hauts coûts qui résultent de l’installation de panneaux pourraient être épargnés, si les zones 30 se banalisaient. Qu’il doive y avoir des exceptions, là où d’autres limites de vitesse sont appliquées, est clair pour tous les partenaires.

C’est exactement cela que le plébiscite «30 km / h – Rendons les rues vivables ! » réclame. Ce sont les communes qui doivent être à même de prendre les décisions de circonstance – et c’est exactement comme ça que le décrivent aujourd’hui aussi les représentants de communes polonais.

Déclaration de soutien, texte integral

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *